Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Des crises migraineuses ?
ABC SANTE - Articles
24 juillet 2019
La dépression dans la quarantaine
| 24/07/2019 |
Retour Envoyer lien
lijn
La dépression dans la quarantaine Entre 35 et 45 ans, l'homme sent qu'il a atteint un sommet. Il se rend compte qu'il n'est pas aussi heureux qu'il l'avait prévu en atteignant les objectifs qu'il s'était fixés dans sa jeunesse. Ou encore, il prend conscience qu'il ne sera jamais en mesure d'atteindre ces objectifs, irréalistes dans son cas. Voila la raison pourquoi la dépression guetterait davantage les gens dans la quarantaine, selon une étude effectuée dans 80 pays par des chercheurs anglais et américains. Selon les résultats de sondages menés sur plusieurs décennies, c’est autour de 44 ans que le risque de souffrir de dépression serait le plus élevé, et ce, autant chez les hommes que chez les femmes.

Le bien-être psychologique suivrait une courbe en « U », ont constaté les chercheurs. La vingtaine serait somme toute une période joyeuse. Puis, le bien-être psychologique déclinerait progressivement jusque dans la quarantaine, pour finalement remonter à l’aube de l’âge d’or. À 70 ans, les personnes en bonne santé présenteraient en général un bien-être psychologique comparable à celui des personnes de 20 ans.

Comment réduire le risque de dépression ?
Repartir sur de nouvelles bases.

Lire plus:
Le lien entre les fast-foods et la dépression
Les antidépresseurs pas mieux qu'un placebo
Les vitamines protègent les personnes âgées de la dépression

Sources:
Astorg P, Couthouis A, de Courcy GP, Bertrais S, Arnault N, Meneton P, Galan P, Hercberg S.
Association of folate intake with the occurrence of depressive episodes in middle-aged French men and women. Br J Nutr. 08 07;100(1):183-7

 

lijn