Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Maîtrisez-vous votre cholestérol ?
ABC SANTE - Articles
4 novembre 2011
Du mercure dans les vaccins ? Mieux vaut éviter !
| 04/11/2011 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
Du mercure dans les vaccins ? Mieux vaut éviter ! Le thiomersal (ou thimérosal), qui contient du mercure, a été utilisé pendant des dizaines d’années comme conservateur, dans la fabrication des vaccins. Heureusement, maintenant, on l’utilise beaucoup moins. En Flandre, dans le schéma de vaccination des enfants ne figure, par exemple, aucun vaccin contenant du thiomersal.

Bien que les instances supérieures de la santé ont toujours prétendu que le thiomersal n’est pas nocif, elles ont quand même conseillé d’extraire autant que possible le mercure des vaccins. De plus, il existe des études qui démontrent l’existence d’un lien entre l’ingestion de mercure et des affections neurologiques telles que l’autisme, les tics nerveux, l’ADHD (hyperactivité) et des troubles émotionnels.
En fait, il est tout à fait incompréhensible que l’usage du thiomersal soit autorisé dans certains pays dans la fabrication de vaccins pour enfants. Le mercure est un métal lourd dont même les dosages les plus faibles présentent des dangers.

Le sirop de baies de sureau noir est très efficace contre la grippe
Les propriétés de la vitamine C pour le renforcement de l’immunité

Lire aussi :
Protégez-vous contre les métaux lourds

Sources:
Young HA, Geier DA et al. Thimerosal exposure in infants and neurodevelopmental disorders: An assessment of computerized medical records in the Vaccine Safety Datalink. Journal of the Neurological Sciences 271; 110-118

 

lijn