Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Des crises migraineuses ?
ABC SANTE - Articles
6 juin 2014
Chasse aux sorcières en homéopathie ?
| 06/06/2014 |
Retour Envoyer lien
lijn
Chasse aux sorcières en homéopathie ? L’arrêté royal du 12 mai stipule que les homéopathes doivent suivre une formation (para)médicale avant de pouvoir exercer en tant que thérapeute reconnu. Selon l’Unisan, l’union pour la santé et le bien-être naturels et intégrés, cela revient à leur ôter leur gagne-pain, parce qu’un certain nombre d’homéopathes qui n’entrent pas en ligne de compte pour bénéficier d’une mesure transitoire, doivent fermer leur porte dans les 10 jours et ce, malgré le fait que ces homéopathes soient bel et bien correctement formés. De plus, la loi n’a pas été clairement rédigée et est rapidement parue au Moniteur juste avant les élections.

L’homéopathie a prouvé son utilité à travers les années. Unisan invoque de nombreux témoignages qui soulignent l’efficacité de l’homéopathie, souvent dans des cas où la médecine conventionnelle ne peut apporter le moindre soulagement. De plus, l’homéopathie ne s’oppose pas à la médecine conventionnelle. Elle se veut une médecine sans danger, naturelle et complémentaire, alors que la médecine conventionnelle comporte en elle-même des risques.

La différence entre homéopathie et phytothérapie

Lire aussi :
Dormez bien grâce à l'homéopathie
Efficacité de l’homéopathie pour le traitement des enfants
L’homéopathie, un traitement efficace et approprié pour la lombalgie

Sources:
http://www.unisan.be/sites/default/files/Bijlagen/PERSCOMMUNIQUE%20UNISAN%20definitieve%20versie.pdf
http://www.webdc.com/pdfs/deathbymedicine.pdf

 

lijn