ABC Santé

Le sélénium : crucial en cas d’infection au Covid-19

Le sélénium : crucial en cas d’infection au Covid-19 Le Professeur Rayman (Surrey, Grande-Bretagne) a fait le lien entre le taux de sélénium et la gravité/la mortalité due au Covid-19 en Chine. De cette étude, il est ressorti que dans cette province chinoise ayant le taux le plus faible de sélénium, le nombre de morts dus au Covid-19 était cinq fois plus élevé qu’ailleurs. Là où le taux de sélénium était suffisant, les malades du Covid-19 avaient beaucoup plus de chances de s’en remettre.
Le micronutriment qu’est le sélénium est essentiel pour la production de sélénoprotéines, des enzymes antioxydantes endogènes, cruciales pour l’immunité.
Il s’était déjà avéré à la suite d’expériences animales, que, de par un déficit en sélénium, les animaux ne pouvaient pas produire suffisamment de sélénoprotéines antioxydantes endogènes pour se défendre contre les virus RNA. De ce fait, ces virus étaient beaucoup plus nuisibles. Il s’est probablement produit de nouveau la même chose dans la région de Wuhan pauvre en sélénium. (Ndlr. Le SRAS est également apparu dans cette région en 2002).

En Europe aussi le sol est pauvre en sélénium, et ici aussi l’absorption de sélénium et le taux de sélénium chez les gens est bien en-dessous de la norme recommandée.
Dans les mois à venir, une équipe de scientifiques gantois va se pencher sur la question de savoir si une carence en sélénium nous rend ou non plus vulnérable aux coronavirus.

Des aliments qui augmentent nos défenses
Les propriétés de la vitamine C pour le renforcement de l’immunité

Lire aussi :
Infections des voies respiratoires
COVID-19: que faire si vous tombez malade ?
Des nutriments protègent des virus corona et influenza