ABC Santé

Prévenir la démence avec des vitamines B

Prévenir la démence avec des vitamines B Est-il possible de combattre l’atrophie cérébrale et la dégénérescence cognitive en cas de maladie d’Alzheimer ? Aucun ‘médicament’ n’y est parvenu jusqu’ici.
Avec le vieillissement, on constate souvent la disparition de cellules cérébrales actives, caractérisée par une ‘dégénérescence cognitive’, accompagnée d’un manque de mémoire, etc… La maladie d’Alzheimer et la démence sont caractérisées par une atrophie accélérée des principales zones cérébrales, ce qui réduit l’autonomie.
N’existe-t-il aucun traitement ? L’alimentation, nourriture saine versus malbouffe, semble quand même être un facteur important dans ce processus.

Des études novatrices démontrent l’intérêt majeur des vitamines B : celles-ci forment tout un complexe, ce qui fait que les différentes vitamines B ont une grande synergie dans de nombreux mécanismes physiologiques. Souvent, on ne constate pas seulement des carences (alimentation !), mais aussi des ‘polymorphismes’ génétiques (anomalies), ce qui empêche, par exemple, l’activation de l’acide folique et sa transformation en folate actif. Ceci ralentit le cycle au cours duquel le cholestérol et l’homocystéine (toxiques en grandes quantités) sont recyclés en molécules physiologiques; ce qui porte atteinte au cerveau…
De ces études, il ressort clairement qu’un apport suffisant de vitamines B (en complexe) peut empêcher ce phénomène et même l’inverser.

La prévention du vieillissement du cerveau
Protection et développement de la cognition et de l’intelligence

Lire aussi :
Des baies contre le vieillissement cérébral
La choline : une vitamine B importante
Un mode de vie sain protège contre la maladie d’Alzheimer