ABC Santé

Manque de vitamine D lié à l’obésité

Manque de vitamine D lié à l’obésité La vitamine D joue un rôle essentiel dans de nombreux processus de l’organisme : le squelette, l’immunité et beaucoup d’autres… Plus récemment, on s’est intéressé à la relation avec le syndrome métabolique, l’obésité et la santé cardiovasculaire.
Il en est ressorti une relation inverse entre le taux moyen de vitamines D et le poids : plus le manque de vitamines D est important, plus le patient est obèse, tant chez les enfants que chez les adultes (en bonne santé), et surtout chez les femmes.

Dans une autre étude, on a constaté qu’une carence chronique en vitamine D est associée au syndrome métabolique et à un stockage ‘viscéral’ de graisse (graisse du ventre). Le syndrome métabolique se caractérise par une surcharge pondérale, avec un stockage de graisse entre les organes de l’abdomen, de l’hypertension, du diabète et un risque cardiovasculaire accru. La vitamine D semble faire la différence entre l’obésité ‘saine’ et ‘malsaine’. Et ce processus commence déjà quand on est jeune : la différence est déjà visible chez les enfants et les adolescents.
Ceci montre une fois de plus l’importance d’un complément efficace en vitamine D en dehors des mois d’été. Il n’y a qu’en été que la production de vitamine D via la peau (découverte) est suffisante. A condition toutefois de ne pas utiliser d’écran solaire…

Comment prévenir l’obésité ?
Maigrir sainement, comment est-ce possible ?

Lire aussi :
Moins de télé contre le surpoids
Perte de tissu adipeux grâce à la vitamine D
Douleurs osseuses due à une carence en vitamine D