ABC Santé

L’huile d’olive contre les maladies auto-immunes

L’huile d’olive contre les maladies auto-immunes Les maladies auto-immunes, telles que l’arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse (inflammation chronique du côlon), le lupus, etc… sont des maladies inflammatoires chroniques à médiation immune. La médecine moderne n’a que peu de moyens contre ces affections, excepté de la cortisone et des immunosuppresseurs.

Il y a de plus en plus de preuves que la consommation régulière d’huile d’olive (extra vierge, non raffinée) est associée à un risque réduit de maladies auto-immunes. Tout comme c’est le cas pour d’autres maladies inflammatoires dégénératives telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer.
Les molécules fortement bioactives (polyphénols) de l’huile de l’olive ne semblent pas seulement avoir un effet anti-inflammatoire, elles réguleraient aussi les défenses immunitaires affaiblies. Ce qui réduirait le risque de dérèglement du système immunitaire. Le raffinage élimine ces composants phytochimiques, ce qui rend l’huile inutile à ce niveau.

Grâce à sa haute teneur en molécules bioactives, l’huile d’olive extra vierge peut, selon les auteurs de ces recherches, être considérée comme un aliment nutraceutique et fonctionnel. Ces aliments sont en outre disponibles sous forme concentrée dans des compléments alimentaires.
Ces scientifiques affirment que l’huile d’olive peut moduler l’inflammation chronique à bas grade et donc aussi de nombreux processus et maladies liés au vieillissement. Donc : idéal comme moyen de prévention.

Comment manger plus sain ?
Des aliments qui augmentent nos défenses

Lire aussi :
L’huile d’olive protège d’Alzheimer
Des acides gras spéciaux contre la maladie de Crohn
Les polyphénols offrent une protection cardiovasculaire