ABC Santé

Trop de vitamine E, ça n’existe pas

Trop de vitamine E, ça n’existe pas Contrairement aux vitamine A et vitamine D, il n’existe pratiquement aucune chance que la vitamine E puisse s’accumuler dans l’organisme. Notre corps a en effet plusieurs moyens à sa disposition pour éliminer la vitamine E. C’est ce qu’affirme le nutritionniste internationalement reconnu Maret Traber de l’université de l’Oregon. « Nous ne devons pas nous inquiéter d’un excès de vitamine E ; un problème bien plus pressant est la carence en vitamine E qui touche 90% de la population américaine ! ».

« On ne constate jamais de niveaux toxiques de vitamines E. Il est possible que la vitamine E augmente un rien le risque d’hémorragies, de par une interaction avec la vitamine K, mais aucune recherche n’a pu établir que ceci constitue un risque réel pour la santé. »
La vitamine E est un antioxydant essentiel qui protège les acides gras polyinsaturés de l’oxydation.

Comment apparaît un cancer ?
Comment traiter les cheveux gris

Lire aussi :
La vitamine E typiquement anti-Alzheimer
Les vitamines C et E contre les troubles du rythme cardiaque