ABC Santé

AVC

AVC Crise d’apoplexie ou AVC (accident vasculaire cérébral) est une cause très fréquente de handicaps ou de décès. Même si vous survivez à un AVC, la perte de qualité de vie est très importante.
Il existe deux causes directes :
- la thrombose (87%) : l’obstruction d’un ou de plusieurs vaisseaux sanguins à cause d’athérosclérose, de plaques ou d’un caillot (embolie).
- l’hémorragie : causée par des vaisseaux sanguins fragiles au niveau du cerveau et des anticoagulants, souvent chez des personnes âgées. De par une augmentation de la pression dans le cerveau, le flux sanguin est bloqué. Une hémorragie cérébrale après un traumatisme crânien ou à cause d’un anévrisme (dilatation d’un vaisseau sanguin) est un phénomène plus aigu (mal de tête soudain et intense, vomissement, perte de connaissance, paralysie à cause de l’augmentation de la pression dans le cerveau).

De par un manque d’oxygène les neurones meurent dans la zone touchée.
Les symptômes sont l’hémiplégie – demi-paralysie (côté opposé), souvent perte de connaissance, troubles de la parole (lésion au niveau de la moitié gauche). La gravité dépend de la taille de la zone atteinte. Les paralysies peuvent (partiellement) s’atténuer au cours des jours qui suivent. Mais la paralysie permanente et le décès sont fréquents. Un TIA (accident ischémique transitoire) est une obstruction circulatoire temporaire, dont les symptômes disparaissent après quelques heures ou jours. Un avertissement en quelque sorte.