ABC Santé

échinacea

échinacea Les Indiens d’Amérique du Nord utilisent l’Echinacea purpurea (Chapeau de soleil rouge) depuis déjà des siècles et en tout cas depuis bien avant que nous, ici, n’apprenions à connaître cette plante. Dans un usage traditionnel, l’échinacéa a de nombreuses applications : infections des voies respiratoires (rhume, bronchite), maux de dents, infections des voies urinaires, de la peau, ulcères, plaies, morsures d’insectes, allergies, eczéma et même rhumatisme. Chez nous, l’échniacéa est surtout utilisée en cas de rhume et de grippe.

Le rhume est provoqué par un virus : il existe plus d’une centaine de ‘virus du rhume’, quant au virus de la grippe, il en existe aussi de nombreuses variantes. Un médecin ne peut pas faire grand’chose contre un rhume, même si certains prescrivent parfois, et à tort, un antibiotique. Des recherches cliniques montrent que l’échinacéa est efficace : il diminue la durée de la maladie et prévient toute infection virale postérieure. Et ceci est particulièrement important. L’échinacéa augmente donc votre résistance et agit préventivement contre le rhume.