ABC Santé

Comment traiter la vaginose et la vaginite ?

Comment traiter la vaginose et la vaginite ? Le vagin est un terrain vulnérable quand il s’agit de bactéries. Presque chaque femme souffre au moins une fois dans sa vie d’une infection vaginale, due à une bactérie, un candida (levure) ou un trichomonas (parasite). Pour prévenir les infections, il est important de maintenir une flore vaginale saine. Les principales bactéries présentes dans le vagin sont les lactobacilles (notamment les Lactobacillus crispatus, L. Jensenii et L. iners). Ils apportent de l’acide dans le vagin, ce qui rend l’environnement propice au développement de mauvaises bactéries.

Pour éviter des infections futures ou pour les traiter, l’administration de lactobacilles complémentaires (des probiotiques sous forme de suppositoires) peut s’avérer utile. Le mieux est d’en prendre après un éventuel traitement avec des antibiotiques. Attention : toutes les souches ne sont pas aussi efficaces. Les lactobacilles arrivent dans le vagin via les intestins. Il est donc aussi important de soigner sa flore intestinale.
D’autres traitements consistent en des “douches vaginales”(par exemple, avec une solution vinaigrée), parce qu’une solution acide stimule les lactobacilles. Mais ce genre de douche vaginale peut aussi accroître le risque d’infection postérieure.
Dans le cas d’une infection à levures Candida, on peut obtenir de bons résultats avec de l’acide borique. Même si cet acide peut donner une sensation de brûlure. Des préparations à base d’huile d’arbre à thé et d’ail sont d’autres alternatives efficaces, bien qu’elles aient fait l’objet de moins de recherches.