ABC Santé

La prévention de la pollution de l'air à l'intérieur

La prévention de la pollution de l'air à l'intérieur Il faut lutter contre l'humidité par une aération suffisante en respectant les règles de ventilation. N’oublions pas que dans les logements trop petits, mal ventilés, les occupants trop nombreux, les plantes, les animaux familiers constituent aussi des sources d'humidité importante.
Un habitat mal ventilé est la cause d’une :
- aggravation des pathologies respiratoires, ORL et ostéoarticulaires ;
- augmentation de l’exposition aux contaminants : COV (composés organiques volatils), allergènes, produits de combustion, radon, champs électromagnétiques…

Lorsque l'humidité relative est maintenue autour de 50 %, chaque homme et femme ont moins de troubles respiratoires et se sentent généralement mieux. Une humidité plus élevée rend l'air ‘ lourd ‘. Plus important encore, elle peut contribuer au développement de bactéries et de moisissures (particulièrement dans les bâtiments hermétiques).
Un taux d'humidité inférieur à 50 % peut occasionner un inconfort en desséchant les membranes muqueuses et contribuer aux éruptions cutanées. Un temps sec cause des charges électrostatiques sur l'équipement du maison et sur leurs utilisateurs.