Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Combien de sucreries mangez-vous par jour ?
ABC SANTE - Articles
5 janvier 2021
Un taux de graisse corporelle trop élevé et un poids normal dangereux
| 05/01/2021 |
Retour Envoyer lien
lijn
Un taux de graisse corporelle trop élevé et un poids normal dangereux Selon une étude de la Clinique Mayo (Etats-Unis) plus de la moitié des nord-américains de poids normal ont un pourcentage élevé de graisse corporelle. Et ceci les rend aussi vulnérables que les personnes obèses aux maladies cardiaques, au diabète et aux autres troubles métaboliques. Même si leur poids peut être normal pour leur taille, les hommes dont le taux de graisse corporelle est supérieur à 20 pourcent et les femmes dont le taux de graisse corporelle est supérieur à 30 pourcent souffrent de ce que l’on peut appeler une obésité de poids normal. L’étude démontre que le nombre de personnes de poids normal dont le taux de graisse corporelle est important est relativement élevé.

Ces personnes sont nombreuses à souffrir d’anomalies du métabolisme. Les personnes dont le poids est normal devraient également faire de l’exercice et observer de saines habitudes alimentaires pour réduire leur taux de graisse corporelle, particulièrement dans la région du ventre. Les chercheurs ont établi que 61 pourcent des participants avaient un taux de graisse corporelle indiquant une « obésité de poids normal ». De plus, ils ont remarqué des changements à la composition du sang qui peuvent affecter le cœur et la santé du métabolisme. Cette étude prouve que même si votre poids peut être normal pour votre taille, cela ne signifie pas pour autant que vous ne risquez pas de souffrir d’une maladie cardiaque ou du diabète.

Comment manger plus sain ?
Maigrir sainement, comment est-ce possible ?

Lire plus:
Etre moins inactif ou bouger plus ?
Bouger pour prévenir le syndrome métabolique
Les produits alimentaires transformés font grossir et rendent malade

Sources:
Clement K, Langin D. Regulation of inflammation-related genes in human adipose tissue. J Intern Med. 07 10;262(4):422-30

 

lijn