Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Souffrez-vous de rhumatisme ?
ABC SANTE - Articles
6 juin 2013
Un déséquilibre de l’horloge biologique mène à l’obésité
| 06/06/2013 |
Retour Envoyer lien
lijn
Un déséquilibre de l’horloge biologique mène à l’obésité La nuit, nous dormons et le jour, nous sommes actifs. Ce rythme est enregistré dans l’horloge biologique de notre corps, qui se trouve dans notre cerveau. Mais l’horloge biologique ne détermine pas seulement le sommeil, mais aussi, par exemple, les périodes de préférence pour les repas. Au cours de la phase éveillée, le corps va utiliser le sucre de notre nourriture pour générer de l’énergie, mais pendant la phase de sommeil, les sucres sont utilisés pour fabriquer des graisses.

C’est pourquoi il est préférable de ne plus rien manger entre le repas du soir et le déjeuner. Pendant ce temps, le corps s’occupe de rétablir ses fonctions. Si nous mangions, la digestion ne pourrait que perturber cette remise en ordre. Une recherche menée sur des souris a démontré que l’horloge biologique peut même se dérégler à cause d’une alimentation trop grasse. A cause du dérèglement de l’horloge biologique, l’organisme va produire plus de tissu adipeux pendant la phase éveillée, alors qu’en principe ce sont des graisses qui doivent être brûlées pendant cette période.

Comment prévenir l’obésité ?
Résoudre les problèmes de concentration dus au rythme et à l'alimentation

Lire aussi :
Surpoids : les symptômes
Manger après sept heures du soir fait grossir!
La mélatonine, le régulateur de l'horloge biologique

Sources:
Shu-Qun Shi, Tasneem S. Ansari, Owen P. Mcguinness, David H. Wasserman, Carl Hirschie Johnson. Circadian Disruption Leads to Insulin Resistance and Obesity. Current Biology, 21 februari 2013

 

lijn