Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Prenez-vous de la vitamine D contre le Covid-19?
ABC SANTE - Articles
13 avril 2011
Trois raisons pour lesquelles l’aspartame peut provoquer des réactions toxiques
| 13/04/2011 |
Retour Envoyer lien
lijn
Trois raisons pour lesquelles l’aspartame peut provoquer des réactions toxiques L’aspartame est un édulcorant artificiel utilisé dans de nombreux produits light et de régime.
L’aspartame est incontestablement une substance toxique :

1. L’organisme transforme l’aspartame en méthanol. Le méthanol est, à son tour, transformé en formaldéhyde ou aldéhyde formique, une substance qui contient du poison.

2. L’aspartame se compose, entre autres, de phénylalanine et d’aspartate. Ce sont, il est vrai, deux substances naturelles, mais elles ne peuvent pas être absorbées trop vite dans le sang. Ce sont en fait des neurotransmetteurs : ils activent les cellules nerveuses dans le cerveau et dans le coeur. Dans une ancienne étude, 16% de personnes sur un groupe de 200 participants ont ressenti un changement dans leur rythme cardiaque après avoir pris de l’aspartame.

3. La diketopiperazine est une substance cancérigène qui provient aussi de l’aspartame.
Les défenseurs (les industries) prétendent que l’aspartame à faible dosage est sans danger. Les substances qui en résultent (après transformation par l’organisme) sont, le plus souvent, rapidement éliminée par le corps. Cependant, il ressort de différents cas d’étude et de rapports que l’aspartame peut provoquer de graves réactions chez certaines personnes.

Les instances américaines responsables de l’alimentation ont enregistré, depuis 1987, des milliers de plaintes concernant l’aspartame, en raison de symptômes tels que maux de tête, vertiges, pertes de mémoire, diarrhées, nausées, douleurs abdominales, fatigue, insomnies, éruptions cutanées, fourmillements et crises d’épilepsie. Si vous deviez ressentir de tels symptômes, cela ne pourrait certes pas vous faire de tort d’éviter l’aspartame pendant quelques semaines.

Stevia
Comment prévenir l’obésité ?
Troubles du rythme cardiaque - Prévention

Sources:
Burkhart CG. ‘Lone’ atrial fibrillation precipitated by monosodium glutamate and aspartame. Int J Card. 2009 doi:10.1016/j.ijcard.2009.01.028
Clarke J. Aspartame concerns. An overview for health professionals. Additive Survivors' Network, Glasgow (2000)

 

lijn