Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Des crises migraineuses ?
ABC SANTE - Articles
9 août 2021
Perdre du poids trop vite peut entraîner l’obésité
| 09/08/2021 |
Retour Envoyer lien
lijn
Perdre du poids trop vite peut entraîner l’obésité Le problème de presque toutes les cures d’amaigrissement est que l’on maigrit trop vite. Cette vérité peut paraître bizarre mais est facile à expliquer scientifiquement. Les personnes qui maigrissent de plus de 2 kg en une seule semaine risquent très fort de perdre non seulement de la graisse, mais aussi de la masse musculaire. Le corps humain considère un manque de calories comme une situation de crise et réagit en détruisant différents tissus pour pouvoir préserver les principales fonctions vitales. Parmi les tissus qui sont détruits, il y a du tissu musculaire. Or, nous avons besoin de ces muscles pour brûler les graisses et les hydrates de carbone. Ce processus amaigrissant a lieu dans les cellules musculaires.

En cas de combustion insuffisante, l’énergie est convertie en graisse. C’est également la raison pour laquelle les hommes et femmes plus âgés ont plus de difficultés à se débarrasser de la graisse. En maigrissant trop vite suite à un régime accéléré, on risque même de brûler de la masse musculaire.
Ainsi, les cures d’amaigrissement censées faire perdre du poids mènent à terme à une prise de poids !

Surpoids et prévention
De bonnes habitudes préviennent l’obésité

Lire plus:
Mincir sans avoir faim
Perdre du poids durablement
Compter les calories ou savoir ce que l’on mange ?

Sources:
M. Duclos : Prévention et traitement du syndrome métabolique : rôle de l'activité physique
Science & Sports, Volume 22, Issues 3-4, 06-08 07, Pages 129-134
blogs.montrealgazette.com/2013/01/07/top-four-reasons-why-diets-fail/
Hall KD, Sacks G, Chandramohan D et al. Quantification of the effect of energy imbalance on bodyweight. Lancet. 11 08 27;378(9793):826-37.
McTiernan et al. Self-monitoring and eating-related behaviors are associated with 12-month weight loss among postmenopausal overweight-to-obese women in a dietary weight loss intervention. Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, 12

 

lijn