Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Maîtrisez-vous votre cholestérol ?
ABC SANTE - Articles
8 mars 2012
Ne taxez pas les graisses, mais bien le sucre !
| 08/03/2012 |
Retour Envoyer lien
lijn
Ne taxez pas les graisses, mais bien le sucre ! L’Amérique souffre d’une énorme consommation de sucre. Les boissons rafraîchissantes en sont la principale source et en même temps la 1ère cause de l’épidémie d’obésité. Les scientifiques de l’université de Californie ont dès lors évalué les conséquences que pourrait avoir l’application d’une taxe sur le sucre : 1 penny l’once, soit 1 eurocent par 36 grammes. Une telle taxe diminuerait la consommation de boissons rafraîchissantes de 15% et elle ferait baisser la fréquence de diabètes et de maladies cardiaques.

Les récentes discussions sur des taxes sur les graisses doivent dès lors être ré-orientées sur les glucides. Les sucres ont des effets néfastes que les graisses n’ont pas. Ils augmentent le (mauvais) cholestérol, amènent des substances nocives dans le sang, entraînent une plus forte dépendance et conduisent au diabète. Les sucres ajoutés n’ont pas la moindre utilité alors que nous avons toujours besoin d’un peu de graisse pour être en bonne santé, y compris des graisses saturées.
De plus, tous les sucres ajoutés sont mauvais, tandis que les graisses, comme l’huile d’olive ou l’huile de graines de lin (pressée à froid), sont saines.

Comment prévenir le diabète ?
Comment manger plus sain ?

Lire aussi :
Le mal du sucre et la baisse de l'immunité
L'index glycémique peut être un voleur d'énergie

Sources:
Y. C. Wang, P. Coxson, Y.-M. Shen, L. Goldman, K. Bibbins-Domingo. A Penny-Per-Ounce Tax On Sugar-Sweetened Beverages Would Cut Health And Cost Burdens Of Diabetes. Health Affairs, 2012; 31 (1): 199

 

lijn