Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Voulez-vous perdre du poids?
ABC SANTE - Articles
22 avril 2010
Les piqûres de tiques et la méningo-encéphalite (FSME)
| 22/04/2010 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
Les piqûres de tiques et la méningo-encéphalite (FSME) Comme il n'existe pas de traitement contre la FSME, il est particulièrement important de pouvoir empêcher initialement les infections. Tout d'abord, il est naturellement recommandé d'essayer d'éviter les piqûres de tiques. Un comportement adéquat peut protéger contre les piqûres de tiques. Cependant, celles-ci ne peuvent être complètement évitées. Pour toutes les personnes qui habitent dans des régions d'endémie ou qui y passent des vacances et qui se trouvent dans la nature, une vaccination contre la FSME est donc recommandée par les autorités de santé. La méningo-encéphalite (FSME) est une maladie virale du système nerveux central (SNC). L'agent pathogène de la FSME, le virus de la FSME est transmis à l'être humain principalement par les tiques. Le FSME se caractérise habituellement par une évolution en deux phases de la maladie. Elle commence tout d'abord par de la fièvre, des céphalées et des douleurs des membres, similaires à celles d'une grippe estivale. Dans certains cas, la maladie s'arrête là. Chez une partie des personnes infectées, le virus contamine le système nerveux central. Dans ce cas, la forme la moins sévère se manifeste par une méningite qui s'accompagne de fièvre élevée et d'une raideur de la nuque. Une forme plus sévère de la FSME est l'encéphalite. Dans ce cas, l'infection ne touche pas seulement les méninges mais l'encéphale complet. Les symptômes d'une encéphalite peuvent comprendre entre autre, des troubles de la conscience.

Lire plus: Les piqûres de tiques, les symptomes

 

lijn