Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Maîtrisez-vous votre cholestérol ?
ABC SANTE - Articles
3 juillet 2008
Le stress et son lien étroit avec votre assiette
| 03/07/2008 |
Retour Envoyer lien
lijn
Le stress et son lien étroit avec votre assiette La réaction la plus courante face au stress est de manger davantage. C’est d’ailleurs la stratégie adoptée par 60 pour cent de la population. En mangeant, les angoisses se calment et les problèmes sont évacués, du moins momentanément. La nourriture, il ne faut pas l’oublier, est le premier lien affectif qui unit l’enfant à sa mère : c’est à travers le sein ou le biberon qu’il découvre le plaisir lié à la satisfaction du besoin. Manger pour se calmer est une réaction naturelle, elle devient pathologique quand on ne peut pas résoudre ses problèmes et ses angoisses avec un moyen autre que la nourriture.

L'hormone de la faim, la ghréline, est connue pour augmenter lorsqu'on ne mange pas durant une longue période. cette hormone tiendrait aussi un rôle d'"antidépresseur". Lorsqu'une personne ressent une anxiété, son niveau de ghréline augmenterait, diminuant ainsi son stress. Selon les auteurs de ces travaux, ce rôle d'antidépresseur joué par l'hormone de la faim déclencherait automatiquement une sensation de faim chez les personnes stressées. Pratiquer régulièrement un exercice physique est un élément clé pour lutter contre le stress et normaliser le niveau de ghreline.

Comment prévenir le stress?
Le stress aggrave les problèmes intestinaux

Sources:
Rouach V, Bloch M, Rosenberg N, Gilad S, Limor R, Stern N, Greenman Y.
The acute ghrelin response to a psychological stress challenge does not predict the post-stress urge to eat
Psychoneuroendocrinology. 2007 Jul;32(6):693-702.

 

lijn