Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Maîtrisez-vous votre cholestérol ?
ABC SANTE - Articles
24 février 2008
La pollution a des conséquences néfastes sur le développement cérébral
| 24/02/2008 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
La pollution a des conséquences néfastes sur le développement cérébral Les enfants qui sont exposés à une pollution ont un quotient intellectuel plus bas que les autres selon une nouvelle étude américaine. On sait que la pollution a des conséquences sur la santé respiratoire et cardiovasculaire. Ce que l’on sait moins c’est qu’un environnement pollué peut également avoir des conséquences sur le fonctionnement cérébral. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs américains qui affirment que les enfants exposés à la pollution ont un quotient intellectuel inférieur et rencontrent davantage de difficultés d’apprentissage. Les chercheurs Américains ont évalué l’exposition à la pollution atmosphérique de 200 enfants, âgés de 8 à 11 ans, tout en leur faisant passer différents test cognitifs et en mesurant leur QI. Les enfants les plus exposés aux particules polluantes ont - en moyenne - 3,4 points de moins au test de QI et rencontrent davantage de difficultés d’apprentissage et de mémorisation. La pollution atmosphérique est responsable d’un état inflammatoire et d’un stress oxydant qui altére le fonctionnement du cerveau.

Lire plus: La pollution de l’air provoque des affections neurologiques

Sources:
S. Franco Suglia, A. Gryparis, R. O. Wright, J. Schwartz, and R. J. Wright
Association of Black Carbon with Cognition among Children in a Prospective Birth Cohort Study
Am. J. Epidemiol., 1 February 2008; 167: 280 - 286.

 

lijn