Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Souffrez-vous de rhumatisme ?
ABC SANTE - Articles
30 mai 2016
L’IMC, peu révélateur de l’état de santé
| 30/05/2016 |
Retour Envoyer lien
lijn
L’IMC, peu révélateur de l’état de santé Selon une étude de population, 50 millions d’Américains ayant un indice de masse corporelle (IMC) élevé ont été, à tort, catégorisés comme étant « en mauvaise santé ». Ces personnes sont certes en surpoids, mais elles ne sont ni en hypertension, ni en hyperglycémie et n’ont pas trop de graisse dans le sang. En fin de compte, 29% des gens en surpoids seraient « métaboliquement en bonne santé ». Chez les gens gravement obèses, ce pourcentage est beaucoup plus faible : 15%. En attendant, 30% des gens avec un poids normal sont eux métaboliquement en mauvaise santé !

De nombreux chercheurs sont d’avis qu’il est révolu de prendre l’IMC comme indicateur de l’état de santé. Une perte de poids va rarement de pair avec un meilleur état de santé, un constat déjà établi dans des études antérieures. Jeffrey Hunger croit que l’accent doit être mis sur un mode de vie sain : avoir une alimentation saine et faire régulièrement de l’exercice. L’obsession du poids n’a fait que stigmatiser les gens en surcharge pondérale. En un mot : laissons tomber l’IMC une fois pour toutes.

Maigrir sainement, comment est-ce possible ?
De bonnes habitudes préviennent l’obésité

Lire aussi :
La détox au citron a une plus-value !
Des acides gras qui aident à maigrir ?
Maigrir sainement avec du cynorhodon

Sources:
Tomiyama AJ, Hunger JM, Nguyen-Cuu J, Wells C. Misclassification of cardiometabolic health when using body mass index categories in NHANES 2005–2012. International Journal of Obesity, 4 February 2016; doi: 10.1038/ijo.2016.17

 

lijn