Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Des crises migraineuses ?
ABC SANTE - Articles
14 octobre 2021
Etre actif après 50 : une meilleure santé
| 14/10/2021 |
Retour Envoyer lien
lijn
Etre actif après 50 : une meilleure santé Faire de l’exercice régulièrement à 50 ans et plus protégerait les fonctions cérébrales contre le déclin cognitif. Travailler plus, pour vivre plus longtemps, c'est la nouvelle formule du succès, s’il on en croit une autre étude qui montre que ceux qui travaillent longtemps ont plus de chances de mourir vieux. La précocité de l’âge de la retraite serait un facteur de risque cardiovasculaire d’après une étude épidémiologique qui établit un lien significatif entre l’âge de départ en retraite et l'activité physique et l’espérance de vie.

Cette étude grecque est issue de la grande étude européenne EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). Les chercheurs ont suivi 16 830 femmes et hommes pendant 5 ans. Les sujets qui avaient pratiqué une activité physique modérée de deux à cinq fois par semaine et qui avaient une activité professionnelle au moment où ils étaient âgés de 50 ans à 65 ans avaient moins de risque de voir leurs fonctions cognitives décliner et une diminution de la mortalite globale de 51 pour cent.

Prévenir les problèmes cardiaques
Protection et développement de la cognition et de l’intelligence

Lire plus:
Un cerveau en pleine forme après cinquante
Evitez la perte de masse musculaire en vieillissant
Les vitamines B protègent les femmes âgées contre le cancer

Sources:
Bamia C et al. Age at retirement and mortality in a general population sample. The Greek EPIC Study. Am J Epidemiol 08; 167: 561-569.
Robinson SM et al, ESCEO working group. Does nutrition play a role in the prevention and management of sarcopenia? Clin Nutr. 2018 Aug;37(4):1121-1132.

 

lijn