Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Maîtrisez-vous votre cholestérol ?
ABC SANTE - Articles
6 juillet 2010
Dissoudre des calculs biliaires avec des terpènes
| 06/07/2010 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
Dissoudre des calculs biliaires avec des terpènes Beaucoup de gens souffrent de calculs biliaires, mais la plupart du temps n’en sont pas incommodés. Il arrive cependant que des calculs biliaires empêchent l’écoulement de la bile. On le ressent alors immédiatement. La plupart des médecins traitants préconisent, dans ce cas, l’ablation de la vésicule. Ce n’est certes pas une solution idéale, déjà parce que dans 10% des cas, les problèmes resurgissent par la suite.
Il vaut la peine de tenter autre chose : prendre des suppléments contenant des sels (ou acides) biliaires. Un traitement de six mois à deux ans peut parvenir à la dissolution lente du calcul. Mais cette solution n’est pas non plus très efficace parce qu’après un certain temps, les calculs se reforment et, de plus, ce traitement entraîne des désagréments au niveau de la digestion.

Les terpènes sont des substances graisseuses provenant de végétaux qui dégagent généralement une forte odeur. Par exemple, une odeur de citron et de pin. Les terpènes stimulent le flux biliaire et empêchent la formation de cristaux dans la bile. Ils ont donné de bons résultats dans des tests cliniques. Le produit Rowachol a dissout complètement ou partiellement 30% des calculs biliaires. Une autre étude combinait le Rowachol et des acides biliaires (acide chénodésoxycholique). Après deux ans, on a obtenu, par ce traitement, une dissolution des calculs biliaires chez 50% des patients.
Etrangement, le Rowachol ne contient pas de limonène, qui est pourtant un des terpènes les plus répandus dans la nature. Le limonène semble même enregistrer de meilleurs résultats, comme le montre une étude menée auprès de 140 patients : 48% des calculs biliaires dissouts totalement et 14% partiellement. Dans une deuxième phase, les calculs biliaires ont été dissouts chez 8% de patients supplémentaires, après avoir ajouté au traitement de l’hexamétaphosphate. Le traitement était, en outre, nettement plus court : trois semaines à quatre mois.

Conseils pour favoriser la sécrétion biliaire

Sources:
Sun Jidong. D-limonene: Safety and clinical applications. Altern Med Rev. 2007; 12(3): 259-264
Gaby AR. Natural and nutritional approaches to prevention and treatment of gallstones. Altern Med Rev. 2009; 14(3): 258-267

 

lijn