Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Quand vous n'arrivez pas à dormir, vous prenez...
ABC SANTE - Articles
20 septembre 2011
Des herbes chinoises pour se remettre d’un AVC
| 20/09/2011 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
Des herbes chinoises pour se remettre d’un AVC La médecine traditionnelle chinoise peut être une plus-value pour la médecine occidentale. Il s’avère par exemple qu’un extrait de pseudo-ginseng (Panax notoginseng, san qi ou sanchi) favorise le rétablissement après un AVC.
Un accident vasculaire cérébral peut avoir de graves conséquences. Il se peut, en effet, qu’une partie du cerveau n’ait plus reçu de nutriments ou d’oxygène pendant un certain temps. Dans un premier temps, il faut attendre pour mesurer l’étendue des dégâts et voir si ceux-ci peuvent être réparés. Ensuite, un médecin va prescrire un anticoagulant, de l’aspirine par exemple, pour diminuer le risque de formation de nouveaux caillots dans les tout fins vaisseaux qui irriguent le cerveau.

Une étude menée auprès de 140 patients révèle qu’un apport journalier de 200 mg d’extrait de pseudo-ginseng, combiné à de l’aspirine, améliore les compétences quotidiennes après un AVC. Les patients participants avaient également obtenu de meilleurs scores sur le plan neurologique, ce qui signifie que leurs fonctions cérébrales étaient mieux rétablies que chez les patients qui n’avaient pris que de l’aspirine.
Le pseudo-ginseng (proche du ginseng de Corée) possède des propriétés anticoagulantes. La combinaison avec l’aspirine n’a pas augmenté le risque de saignement. Cela dit et par mesure de sécurité, un traitement avec du pseudo-ginseng doit se faire sous surveillance médicale.

L’hémostase: sang trop épais ou trop fluide
Comment garder vos artères forts et solides ?

Sources:
He, L., et al., Radix/RhizomaNotoginseng extract (Sanchitongtshu) for ischemic stroke: A randomized controlled study. Phytomedicine (2010), doi:10.1016/j.phymed.2010.10.004

 

lijn