Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Préférez-vous :...
vacances au soleil 47%
 
vacances actives 27%
 
à la maison (excursions) 13%
 
pas de vacances (d'été) 13%
 
ABC SANTE - Articles
8 septembre 2011
Le jeu : un bouclier contre l’hyperactivité
| 08/09/2011 |
Retour Envoyer lien
lijn
Le jeu : un bouclier contre l’hyperactivité Le chercheur américain Jaap Panksepp affirme que “pour diminuer le nombre croissant de cas de TDA/H (Trouble du Déficit de l’Attention/Hyperctivité), il faut encourager les enfants à jouer. Le jeu stimule le développement du cerveau, notamment les fonctions cérébrales qui nous permettent d’arrêter, de regarder, d’écouter, de ressentir”, en un mot : de réfléchir avant d’agir. Les enfants qui n’ont que peu l’occasion de jouer ont, à l’âge adulte, plus de mal à trouver leur place dans la société.

A l’école, le local de classe offre moins d’espace qu’avant pour jouer. Les leçons sont devenues plus académiques et on montre moins d’intérêt pour les aptitudes sociales.
“Les médicaments contre le TDA/H, comme le méthylphénidate (stimulant psychique), atténue le comportement ludique des animaux, même à des doses incroyablement faibles”, explique Panksepp. Et il affirme qu’apparemment, ces médicaments renforcent bien l’attention, mails ils améliorent rarement l’apprentissage et la mémorisation à long terme.

Déficit de l'attention: oméga-3 et 6, une association gagnante?
Résoudre les problèmes de concentration dus au rythme et à l'alimentation

Sources:
Panksepp J. Can play diminish ADHD and facilitate the construction of the social brain? J Can Acad Child Adolesc Psychiatry. 16(2):57-65

 

lijn