Newsletter ABC Santé
votre adresse e-mail
Vie privée
Abonnez-vous à notre newsletter
   
Enquête
Colorez vous vos cheveux ?
ABC SANTE - Articles
16 mai 2017
Le régime cétogène chez les épileptiques
| 16/05/2017 |
Retour Envoyer lien Imprimer page
lijn
Le régime cétogène chez les épileptiques Il y a un siècle, on constatait pour la première fois l’efficacité du jeûne à combattre l’épilepsie. Dix années plus tard, un ostéopathe mettait au point le ‘régime cétogène’, une diète qui avait des effets similaires au jeûne. Depuis, de nombreuses études ont été menées qui montrent que le régime cétogène agit chez 30 à 60% des patients.
Ce régime se constitue surtout de graisses, on évite les glucides autant que possible. La plus grosse difficulté est de tenir bon et de poursuivre le régime à moyen ou long terme. Aussi, des variantes au régime cétogène ont été élaborées pour rendre ces repas plus agréables ou, tout au moins, moins déagréables.

Un régime constitué de 30% d’huile MCT et de 30% de graisses saturées donne de bons résultats. Les MCT (acides gras à chaîne moyenne), comme les graisses de coco, sont plus sains, ils sont plus facilement transformés en énergie et sont plus digestes. Une autre variante du régime cétogène ne pose aucune restriction sur les glucides mais bien sur l’index glycémique des aliments. Seuls les aliments dotés d’un IG inférieur à 50 sont autorisés. Cette variante doit cependant encore faire l’objet de tests approfondis.
Dans tous les cas, le régime cétogène demande une surveillance professionnelle par un diététicien. Il est en effet important de veiller à ce que ce genre de régime n’engendre aucune carence en vitamines. Le régime cétogène mérite bien plus d’attention et d’intérêt qu’il n’en reçoit aujourd’hui. Environ un tiers de tous les cas d’épilepsie ne peuvent en effet être correctement traités avec une simple médication.

Des astuces contre l’épilepsie

Lire aussi :
Les propriétés psychédéliques du bacopa
Les oméga 3 bons pour les enfants épileptiques
Quels sont les médicaments qui vous rendent dépressifs ?

Sources:
Neal EG, Cross JH. Efficacy of dietary treatments for epilepsy. J Hum Nutr Diet. 11; 23:113-119

 

lijn